En poursuivant la navigation, j’accepte le dépôt de cookies destinés à la mesure d’audience.

Paramétrer

Dépistage du cancer colorectal

À partir de 50 ans, le dépistage du cancer colorectal c’est tous les 2 ans

Avec 45 000 nouveaux cas par an, le cancer du côlon est un cancer fréquent, aussi bien chez l'homme que chez la femme.

Un cancer sans symptôme apparent

Le cancer du côlon (ou cancer colorectal) est rare avant 40 ans, il est diagnostiqué dans 94 % des cas après 50 ans.

Dans 60 à 80 % des cas, les cancers du côlon se développent sur des lésions précancéreuses, qui peuvent être facilement soignées si elles sont dépistées tôt. Dans le cas contraire, ces lésions peuvent grossir, saigner et évoluer vers un cancer.

Le cancer évolue généralement sans symptôme apparent, c'est pourquoi il peut être détecté très, voire trop, tardivement.

Lorsqu'un cancer colorectal est détecté à un stade précoce, c'est-à-dire avant que les lésions n'évoluent en cancer, il peut être guéri dans 9 cas sur 10.

Le dépistage en pratique

Comment bénéficier d'un dépistage ?

Invitation par courrier

L'assurance maladie invite par courrier toutes les femmes et tous les hommes de 50 à 74 ans à retirer un test de dépistage chez leur médecin traitant.

Le test remis par le médecin traitant est pris en charge à 100 %.

Auprès de son médecin traitant

Il est aussi possible d'obtenir, à l'occasion d'une consultation du médecin traitant, le test du dépistage, sans attendre la lettre d'invitation.

Un test simple à faire chez soi

Le test consiste à prélever chez soi un peu de selles (matières fécales) et à les mettre en contact avec un réactif. Le test permet de détecter des traces de sang dans les selles et d'indiquer s'il existe dans le colon ou le rectum des lésions suspectes.
Après avoir effectué le test, les résultats sont adressés directement au patient et à son médecin traitant.

Si le test est négatif, une nouvelle invitation à un test est envoyée deux ans après.

Lorsque le test est positif, un gastro-entérologue pratique alors une coloscopie : c'est un examen pour visualiser l'intérieur de l'intestin.
Si cet examen détecte la présence de lésions précancéreuses, le praticien peut alors, au cours de la coloscopie, les retirer avant qu'ils n’évoluent vers un cancer. Cette coloscopie est prise en charge au taux habituel.

Plus l'intervention est précoce, plus le traitement est simple et meilleures sont les chances de guérison.

Facteurs de risques et facteurs génétiques

La consommation de tabac et d'alcool sont des facteurs de risque d'apparition du cancer colo-rectal.

Il existe aussi des facteurs génétiques : le risque de cancer du côlon est plus élevé lorsqu'un cancer a déjà été diagnostiqué dans la famille proche (parents, fratrie, enfants), surtout si ce cancer est apparu jeune

En cas de sang dans les selles, de douleurs abdominales ou de troubles digestifs persistants, il est important de consulter le médecin.

Ma situation

Pour afficher les informations correspondant à votre situation, nous vous invitons à préciser votre situation.
Tous les champs sont obligatoires

Mon agence régionale
Je suis micro-entrepreneur :
J'exerce en tant que :
Et je suis :

1 Qui contacter ?

Je souhaite contacter une agence en :

Modification de sélection

Votre sélection a été modifiée afin d'autoriser la consultation de cette page.