En poursuivant la navigation, j’accepte le dépôt de cookies destinés à la mesure d’audience.

Paramétrer
  • Questions-réponses

Forte chaleur

Canicule : les bons réflexes au travail

Les fortes chaleurs estivales peuvent impacter les professionnels dans l'exercice de leur activité et affecter les personnes les plus fragiles.

Activités professionnelles à risque

Canicule, fortes chaleurs : les activités les plus exposées aux risques

Les fortes chaleurs estivales peuvent impacter l’activité professionnelle et la santé des travailleurs indépendants et de leurs salariés. A partir d’une température supérieure à 30°C durant la journée, la vigilance doit être accrue. Des gestes de prévention sont conseillés afin d’assurer la sécurité des personnes concernées.

  • Travail en extérieur, en plein soleil 
    Aggravé par la réalisation de taches physiques intenses, le port de vêtements de travail techniques chauds ou empêchant la transpiration
  • Travail dangereux et/ou en hauteur
    Activités qui requièrent un niveau de vigilance élévé et prolongé (passerelles, toitures, plateformes de surélévation)
  • Conduite de véhicules sans climatisation et travail sur machines
    Particulièrement dangereuses en cas de malaise, la conduite et le travail sur machines doivent être évitées en cas de troubles (fatigue, étourdissement, maux de tête, vertiges, etc)
  • Travail en bureau mal isolé thermiquement
  • Activité à proximité de sources de chaleur (machines et/ou produits qui dégagent de la chaleur)

D'autres facteurs peuvent aggraver la tolérance à la chaleur : la pollution atmosphérique, le sommeil insuffisant, l'hydratation insuffisante, la prise de médicaments, les problèmes de santé préexistants, la consommation d’alcool et tabac.

Canicule info : 0800 06 66 66
(appel gratuit depuis un poste fixe)

Les bons réflexes pour se protéger

Quelles précautions adopter, pour quelle activité ?

En période de forte chaleur, il est important d'accroître le niveau de vigilance pour soi et ses salariés. Quelles que soient les conditions de travail, il est conseillé de boire de l'eau toutes les 20 minutes et de prendre des pauses de récupération plus longues ou plus fréquentes. 

En extérieur

  • Protéger la tête du soleil et la peau à l’aide de crème solaire
  • Porter des vêtements légers et amples
  • Diminuer, autant que possible, le temps d’exposition
  • Organiser le temps de travail pour privilégier les heures moins chaudes
  • Limiter les efforts physiques intenses et utiliser les aides mécaniques à la manutention (diable, chariot…)
  • Prévoir et/ou aménager des zones d’ombre

En intérieur

  • Eliminer les sources de chaleur non-indispensables (rétro-projecteurs, cafetières électriques, photocopieurs, luminaires)
  • Equiper les zones de travail non climatisées de ventilateurs d’appoint
  • Avoir des brumisateurs à disposition

Concuite de véhicules et travail sur machine

Certaines activités requièrent un niveau de vigilance accru à cause de leur dangerosité. En cas de fortes chaleurs, il est fondamental d'accorder une attention particulière à chaque signal d'alerte afin d'éviter malaises et pertes de connaissance.

  • Être vigilant sur son état de santé : fatigue, crampes musculaires, étourdissements, perte d'équilibre, forte transpiration, manifestations allergiques, aggravation de troubles existants, etc
  • Arrêter toute activité dès l'apparition des premiers symptômes 
  • En cas de travail isolé, s'assurer d'avoir des moyens de communication et des personnes à contacter en cas de problème

Personnes fragiles

Selon l'âge, le corps réagit différemment à la chaleur.

Personnes âgées

Les personnes âgées sont sensibles à la chaleur : leurs corps ne s'adaptent pas à la chaleur, ils ne transpirent pas assez. De plus, ils peuvent ne pas avoir conscience de la chaleur et de la sensation de soif.
Il est donc important de prendre régulièrement de leurs nouvelles et, surtout, de les encourager à bien s'hydrater.

Jeunes enfants

Les nourrissons sont particulièrement sensibles à la chaleur. Il est important de leur proposer à boire très fréquemment : au moins toutes les heures durant la journée. Donner de l'eau fraîche, au biberon ou au verre selon l'âge, sans attendre que l'enfant manifeste sa soif. La nuit, proposer à boire au moment des réveils.

Pour les hydrater, il est aussi conseillé de leur proposer :

  • fruits frais (pastèque, melon, fraise, pêche) ou en compote
  • légumes verts (courgettes et concombres)
  • yaourt ou fromage blanc quand l'alimentation est diversifiée et que l'enfant n'a pas de contre-indications l'empêchant de consommer des produits lactés

Ma situation

Pour afficher les informations correspondant à votre situation, nous vous invitons à préciser votre situation.
Champs obligatoires : *

Mon agence régionale  :
Je suis auto-entrepreneur  :
J'exerce en tant que  :
Et je suis  :

1 Qui contacter ?

Je souhaite contacter une agence en :

Modification de sélection

Votre sélection a été modifiée afin d'autoriser la consultation de cette page.

Nous recherchons les meilleurs contenus pour votre profil.
Veuillez patienter quelques instants…