En poursuivant la navigation, j’accepte le dépôt de cookies destinés à la mesure d’audience.

Paramétrer

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète se caractérise par un taux de sucre dans le sang trop élevé, appelé hyperglycémie chronique. C’est l’insuline, une hormone secrétée par le pancréas, qui permet de réguler le taux de sucre dans le sang.

Lorsque l’on est diabétique, on souffre :

  • soit d’une carence en insuline, c’est-à-dire que le pancréas n’en sécrète pas assez
  • soit d’une mauvaise utilisation de cette insuline

Les chiffres du diabète en France

  • plus de 3,5 millions de personnes diabétiques
  • 90 % de diabétiques de type 2
  • 700 000 personnes ignoreraient leur diabète

Deux types de diabète : type 1 et type 2

Diabète de type 1

Il débute généralement dans l'enfance. Il est dû à une destruction des cellules du pancréas, ce qui entraîne la diminution de production d'insuline. Ce type concerne environ 10 % des diabétiques.

Diabète de type 2

Il apparaît généralement après 40 ans, même s’il touche de plus en plus de personnes jeunes. Il est lié à deux anomalies associées :

  • le pancréas produit moins d’insuline
  • les cellules de l’organisme deviennent moins sensibles à l’action de l’insuline : on parle d’insulino-résistance. L'insuline ne remplit plus son rôle et le taux de sucre s'accumule dans le sang.

Diabète de type 2 : les causes

Le diabète de type 2 est principalement lié à une alimentation trop copieuse, trop riche en graisse et en sucre, associée à un manque d'activité physique. La progression de la maladie est très étroitement liée à celle de l'obésité. Trop de graisse au niveau de l'abdomen joue un rôle dans le développement du diabète de type 2.

Des facteurs familiaux peuvent s’associer à ces causes. Une personne dont les parents sont diabétiques de type 2 a plus de risque de développer cette pathologie si son alimentation est riche et déséquilibrée et s’il ne pratique pas de sport.
Toutefois, le diabète de type 2 ne se transmet pas de génération en génération. C'est une maladie à prédisposition familiale.

Le diabète de grossesse

Le diabète gestationnel apparaît pendant la grossesse. En général, il disparait après l'accouchement. Toutefois, il peut, dans certains cas, être à l'origine d'un diabète chez la mère et l'enfant.

Des complications graves pour le diabète de type 2

Le diabète de type 2 est une maladie grave par les complications qu'il entraîne :

  • maladies cardio-vasculaires (infarctus cardiaque, accident vasculaire cérébral)
  • rétinopathie diabétique : atteinte des vaisseaux sanguins de la rétine
    Baisse progressive de la vision, pouvant aller jusqu’à perte totale et définitive de la vision (cécité)
  • neuropathie : atteinte des nerfs, particulièrement des pieds
    Douleurs, perte de la sensibilité, troubles de la circulation.
    Des plaies peuvent s’étendre jusqu’à être de plus en plus difficiles à soigner et à cicatriser, avec un risque important d’amputation.
  • insuffisance rénale : épuisement des reins qui perdent leur capacité à filtrer le sang
    Fatigue, amaigrissement, anémie.

Le diabète est aussi responsable de troubles neurologiques et infectieux.

Quels sont les symptômes ?

Le diabète de type 2 est difficile à détecter. Des années peuvent s'écouler entre son apparition et son diagnostic. Les symptômes n'apparaissent réellement que lorsque les glycémies sont déjà élevées.

Le dépistage peut se faire grâce à une prise de sang ou une glycémie capillaire (piqûre au bout du doigt). Le diabète est diagnostiqué lorsque la glycémie est supérieure à 1,26 g/l après un jeûne de 8 heures et vérifiée à deux reprises.
Si l’Indice de Masse Corporelle (IMC) est trop élevé, il est nécessaire d’être dépisté.

Quelques symptômes du diabète de type 2

  • une envie répétée d’uriner
  • une soif inhabituelle
  • des infections fréquentes
  • une mauvaise ou longue cicatrisation de plaies

Traitements du diabète

Pour éviter les complications du diabète, il est nécessaire de maintenir une glycémie selon l’objectif fixé par le médecin.

Une bonne hygiène de vie, la pratique régulière d’une activité physique, une perte de poids (si surpoids) et un suivi médical régulier représentent la base du traitement. L’implication du malade est donc indispensable.

L’arrêt du tabac et de l’alcool (qui augmentent fortement le taux de sucre dans le sang) participent à cette prévention.

Suivi médical annuel

  • 4 visites chez le médecin traitant et / ou le diabétologue
  • 4 dosages de l’hémoglobine glyquée (HbA1c)
  • 1 bilan dentaire
  • 1 bilan lipidique
  • 1 bilan biologique rénal
  • 1 électrocardiogramme
  • 1 visite chez l’ophtalmologiste avec un fond de l’oeil

Traitement médical

Si ces mesures sont insuffisantes, un traitement médicamenteux pourra être prescrit. Il peut comporter des antidiabétiques par voie orale, pouvant être associés à des injections d’insuline. Une alimentation équilibrée et une activité physique doivent toujours être associées au traitement prescrit.

Ma situation

Pour afficher les informations correspondant à votre situation, nous vous invitons à préciser votre situation.
Tous les champs sont obligatoires

Mon agence régionale
Je suis micro-entrepreneur :
J'exerce en tant que :
Et je suis :

1 Qui contacter ?

Je souhaite contacter une agence en :

Modification de sélection

Votre sélection a été modifiée afin d'autoriser la consultation de cette page.