En poursuivant la navigation, j’accepte le dépôt de cookies destinés à la mesure d’audience.

Paramétrer

Diabète de type 2 et lipides

Limiter ses apports en graisse

Avec du diabète de type 2, il est aussi important de faire attention aux lipides qu'aux sucres. L'excès de lipides entraîne surpoids et maladies cardio-vasculaires.

Quels risques avec les lipides ?

Les lipides (graisses) ingérés se déposent sur les parois des artères. Plus les artères sont petites, plus elles risquent de se boucher facilement.

Le risque est alors de faire une maladie cardio-vasculaire :

  • un accident vasculaire cérébral (AVC) : de fines artères du cerveau se bouchent et provoquent l’attaque cérébrale
  • un infarctus du myocarde : de fines artères du cœur se bouchent et provoquent la crise cardiaque

Les maladies cardio-vasculaires sont les principales causes de mortalité chez les diabétiques de type 2.

Bons et mauvais lipides : quelle différence ?

Bons lipides

  • les graisses d’origine végétale
    Les huiles (d’olive, de tournesol, de colza etc.) sont meilleures pour la santé que le beurre, à condition d’être consommées avec modération car elles sont également très caloriques.
  • les poissons gras (saumon, sardine, maquereau…)
    Ils peuvent être consommés sans crainte car ils contiennent de bons lipides (les omégas 3) qui protègent le cœur et les artères. Ils sont cependant plus caloriques que des poissons blancs. Il faut donc diversifier l'alimentation.

Lipides à éviter

  • les graisses d’origine animale (viandes, beurre, fromages) sont moins bonnes pour la santé.
    Ce sont elles, qui, déposées sur les parois des artères, provoquent des maladies cardio-vasculaires.
  • certains fromages sont particulièrement gras et peu intéressants d’un point de vue nutritionnel (mascarpone, mozzarella)

Conseils pour cuisiner

  • privilégier les viandes blanches et maigres (poulet et dinde sans peau, veau, lapin),
  • consommer davantage de poisson que de viande
  • éviter de cuisiner au beurre
  • utiliser peu de matière grasse (huiler au pinceau, ustensiles antiadhésifs, cuisiner en papillote ou à la vapeur)
  • limiter l’utilisation de crème fraîche
    Privilégier celle allégée à 5 % ou 15 % qui a les mêmes propriétés culinaires que la crème entière mais beaucoup moins de calories

Pour plus de conseils : en parler avec son médecin traitant qui pourra orienter vers un spécialiste en nutrition.

Ma situation

Pour afficher les informations correspondant à votre situation, nous vous invitons à préciser votre situation.
Champs obligatoires : *

Mon agence régionale  :
Je suis auto-entrepreneur  :
J'exerce en tant que  :
Et je suis  :

1 Qui contacter ?

Je souhaite contacter une agence en :

Modification de sélection

Votre sélection a été modifiée afin d'autoriser la consultation de cette page.